Votre recherche:



17/07/2012 12:13
Metz /
Faits Divers
Nicolas Z.

Les conducteurs des bus TCRM sont excédés. Ils dénoncent des agressions verbales voir physiques sur les lignes de bus. De nombreux usagers seraient agacés par les retards à répétition des TCRM liés aux nombreux travaux du Mettis. Ils pourraient faire usage de leur droit de retrait.

 

Des retards ! Les bus messins affichent de plus en plus de retards sur son réseau. La faute notamment aux travaux du Mettis qui ralentissent incroyablement le trafic sur les principaux axes de la capitale régionale. Illustration Avenue de Strasbourg, Plantières, près de la République, au Moyen-Pont ou encore à la gare SNCF qui a transféré tous ses arrêts Avenue Foch, déjà saturée en heure de pointe. « Mon bus peut arriver avec un quart d’heure de retard le matin, ce n’était pas le cas avant les travaux » confirme un usager qui attend son bus Avenue Foch. « Clairement j’arrive en retard tous les matins et pourtant je me lève très tôt et je fais en sorte de prendre un bus qui me fait d’habitude arriver en avance au bureau… » confie Aurélie.

 

Des projectiles sur les bus, des menaces de mort et crachats

 

Les usagers sont donc très mécontents des retards à répétition de leurs bus. Et certains, trop excédés s’en prennent aux conducteurs et au personnel des TCRM. « Ils se font insulter, agresser voir menacer de mort » déplore la CGT. Le syndicat affirme également que les chauffeurs sont victime de crachats et de jets de projectiles sur les véhicules. « On se met à la place des clients et on les comprends, mais ça dérape de plus en plus ». Même si des incidents ont lieu d’habitude, ils se multiplient depuis le démarrage du chantier du Mettis indique la CGT des TCRM. « On déplore 55 incidents depuis le début de l’année » poursuit-il. « Les travaux augmentent le phénomène d’insultes et d’incivilités » conclut-il.

 

Les conducteurs TCRM n’excluent pas la grève en faisant usage du droit de retrait à cause de ces incidents à répétition. La décision pourrait tomber dans la journée de mardi suite à une réunion. Concrètement ils demandent plus de dessertes pour les bus et donc plus de chauffeurs. La direction s’est dite prête à entendre toutes les propositions des salariés et est ouverte au dialogue social.

 

 La compagnie de transports a déjà dû prendre des mesures radicales pour éradiquer ces agressions à répétition. « Suite à des incidents répétitifs dans le quartier de la rue Yvan Goll, la ligne 11 ne dessert plus ce secteur. Dans l’attente de la résolution de ces problèmes, les arrêts Yvan Goll Et Ste-Barbe vers République ne sont plus desservis par la ligne 11 » confirme les TCRM. 

 
Commentaires
>> Réagir à cet article


Question antispam : Comment s'appelle le mari de Sophie dans le couple Marc et Sophie ?

 

LOR'Actu.fr est un service d'informations en région Lorraine (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges). Retrouvez ici de nombreux contenus : photos, vidéos, sons, jeux et cadeaux, à Metz, Nancy et toutes les villes de Lorraine; mais aussi de nombreuses actualités à Metz, Nancy, Thionville, Epinal, Sarreguemines, et Bar-le-Duc sur le Cinéma, la Culture, l'Economie, les Faits divers, les Loisirs, les Médias, la Politique, la Société, les Sorties, les Sports.